=
La Neutralité du Net, c'est notre survie

Actualités

15 décembre 2017

La Neutralité du Net, c'est notre survie

Le Web est en danger.
Je déteste habituellement ce genre de titre racoleur et angoissant, mais c’est grave.

Alors que Trump{ette} vient de supprimer d’un trait de plume la Neutralité du Net aus États-Unis, en France des personnages aussi influents qu’intouchables, comme Stéphane Richard, Pd-G d’Orange ou Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), montent aux créneaux pour lancer l’ultime offensive contre le peu qui nous reste de liberté d’expression, liberté d’entreprendre, liberté de s’informer.

La Neutralité du Net est un principe fondateur d’Internet qui veut que tous les contenus y soient traités de la même manière, sans discrimination. Il interdit par exemple à un fournisseur d’accès à Internet (FAI) de transporter les flux vidéo provenant d’un service donné plus rapidement que ceux d’un autre. Il lui est interdit par exemple de favoriser www.fnac.com au détriment de www.vieuxbouquins.fr sous prétexte que la Fnac paye plus cher que ce vieux Bébert.

Le Neutralité du Net n'est en fait que l'expression de la volonté des fondateurs du Web, Tim Berners-Lee en tête, formulée initialement par Tim Wu, professeur de droit, puis gravée dans le marbre en France par La loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique transposant le règlement européen 2015/2120 du 25 novembre 2015. Cette loi établit les mesures relatives à l’accès à un internet ouvert et confie à l'ARCEP la mission de "protéger la neutralité de l'internet" (art. L. 33-1 du code des postes et des communications électroniques).

Bien sûr, ses détracteurs ont été chercher des arguments « massue » pour nous convaincre qu’il fallait sacrifier notre liberté. En général il s’agit de pognon et d’Économie (on fait tout dire à l’Économie), mais certains ont plus d’imagination. Comme M. Richard, qui a carrément fait pleurer dans les chaumières en décrivant le chirurgien du futur : opérant un malade du coeur à 150km de distance via Internet, alors qu’il tient une artère dans un cyber-bras et la vie de son patient dans l’autre…. il subirait une coupure de connexion … à cause de La Neutralité du Net. Pas de chance,... il était chez SFR ?

On nous raconte que demain notre environnement quotidien sera exclusivement composé d’objets connectés, que nos chemises analyseront la température corporelle pour envoyer des ordres au chauffage central, que nos lunettes détecteront si notre interlocuteur est une personne recherchée par Interpol, etc. Et qu’à cause de la Neutralité du Net, tout ceci va « boucher » les tuyaux d’Internet.

Déjà, même si cet avenir cauchemardesque devient réalité (et connaissant l’appétit de mes congénères humains pour l’assistanat et la dépendance, j’y crois malheureusement…), la connexion entre ma chemise et ma chaudière ne passera pas par Orange ou SFR, mais très certainement par d’autres canaux beaucoup plus directs : RFID, NFC, Wi-Fi, Bluetooth, et bien d’autres à inventer. Ensuite si la connexion entre tout nos objets et notamment les plus dangereux comme les voitures, les avions, les bateaux et les trains se généralise au point de « bouffer » toute la bande passante, va se poser (enfin?) les problèmes de sécurité… Et oui, comment accepter que sa voiture puisse être dirigée à distance via un tuyau qui est le terrain de jeu favori des pirates ? Se faire pirater son site Web, son Pc, c’est une chose… se faire pirater sa voiture à 130 sur l’autoroute ou son AirBus A380 à 10km d’altitude en est une autre. Donc NON Monsieur Richard, les voitures et les avions connectées ne passeront pas par le Web… ou alors c’est que nous sommes définitivement timbrés.

Maintenant, quel est le danger d’abroger la Neutralité du Net ?
La Neutralité du Net, c’est ce qui permet à Stéphanie G., passionnées de sac à main de créer sa propre boutique en ligne et vendre sa propre collection sur le Web sans payer 1,5 million d’Euros à Orange.
La Neutralité du Net, c’est ce qui permet à un gamer comme Étienne M. de regarder des vidéos sur Twitch.tv plutôt que sur Youtube sans devoir payer un backchish supplémentaire à M. Drahi.
La Neutralité du Net, c’est ce qui permet à des « stat-up-er » de lancer des nouveaux projets sans être filles ou fils de milliardaire.
Vous l’avez compris, en France, les opposants à la Neutralité du Net sont surtout ceux qui ont pris le contrôle du Web (tuyaux et contenus compris) et veulent en exclure tous les autres, les opposants à la Neutralité du Net sont ceux qui ont toujours refusé que le Web puisse être un monde libre.

Le véritable enjeu que nous lancent les progrès techniques actuels est de séparer clairement les tuyaux qu'on utilise en Http(s) pour le Web (consulter un site et profiter de ses services) et les tuyaux qui ne transmettront que des données cryptées de pair à pair. Bref, revenir à l'origine d'Internet, quand le Web n'était qu'une vision utopique... devenue presque une réalité. Sauf que nos régulateurs ne l'accepteront jamais : Comment ? des données cryptées de pair à pair ? Mais ça c'est un autre sujet...

Gildas





← Voir toutes nos actualités